Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation

  • Paiements électroniques acceptés à la billetterie
  • 55 Tilleul / Linde
Situé dans un charmant petit parc classé, l’ancien moulin à vent d’Evere accueille le Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation.

À découvrir au MBMA: une exposition permanente consacrée à la meunerie et une grande exposition temporaire annuelle liée au thème de l’alimentation.

Jusqu'au 31 août 2023: "Food and the City. Approvisionner la ville hier et aujourd'hui".
  • STIB : Tram 7 (Hôpital Paul Brien), bus 45 (arrêt Hoedemaekers) - Tram 55 (Tilleul), bus 59 (Chaumontel) - bus 64-65 (Notre-Dame) - bus 66 (Kurth) • De Lijn: bus 270, 271, 272 & 471 (Van de Velde) • SNCB: Gare d'Evere.
  • 55 Tilleul / Linde
  • Horaire

    06/03/2020 - 31/08/2023: * lundi et dimanche: fermé * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 10:00 à 12:30 et de 13:30 à 17:00 * samedi: de 13:00 à 17:30

  • Prix

    Normal: 4,00 € - Enfants: 0,00 € - Jeunes: 2,00 € - Seniors: 2,00 € - Demandeurs d'emploi: 2,00 € - Article 27: 1,25 €

Chaque jour, plus de 7,5 milliards de personnes sur la planète ont besoin de se nourrir. Cette population vit depuis 2006 majoritairement en zone urbaine. Parallèlement, le nombre de producteurs ne cesse de diminuer. Mais comment allons-nous nourrir les villes grandissantes si de moins en moins de personnes produisent de la nourriture ? ‘Food and the City’ esquisse une image de l'évolution historique de l'approvisionnement alimentaire et jette un regard sur les défis actuels auxquels les villes font face pour se nourrir.

Cours d’initiation au Viniyoga (de 12 à 112 ans) pour apprendre à combiner alimentation saine et exercice physique régulier. Par beau temps, le cours de yoga se déroule dans le parc du moulin. Prévoir un tapis de yoga et une tenue confortable.

Histoire et anthropologie des gourmandises de fin d'année, d'Halloween à l'Epiphanie Cougnou, buche, crêpes, spéculoos, massepain, pannelets, vin bourru, gâteaux de Toussaint… Quelles sont nos gourmandises traditionnelles des fêtes de l’automne et de l’hiver ? Toutes s’enracinent dans le calendrier agricole qui rythmait la vie de nos aïeux. Toutes ont un sens symbolique et des valeurs millénaires. Les Egyptiens de l’Antiquité dégustaient déjà de l’oie farcie le 25 décembre pour fêter la bénédiction des eaux du Nil, et la « dinde de Noël » est une tradition américaine adoptée en Europe dans les années ’20 du XXe siècle. Saint Denis – lointain descendant de Dionysos -, est encore fêté le 9 octobre, en pleine période des dernières vendanges. Nous vous convions à une exploration culturelle, gourmette et anthropologique des gourmandises de nos fêtes traditionnelles, des fêtes des récoltes à la Chandeleur, à travers les mythes, les recettes, les contes, les textes, les oeuvres d’art qui témoignent de leur présence millénaire dans nos repères festifs. Sur inscription.