Maison de l'histoire européenne

La Maison de l’histoire européenne invite ses visiteurs à voyager à travers l’histoire de l’Europe et les met au défi d’envisager son avenir, et ce dans les 24 langues officielles de l’Union européenne.

Pour donner aux visiteurs une meilleure compréhension des événements tumultueux du XXe siècle, l’exposition permanente se concentre d’abord sur les convictions et les croyances qui ont défini le XIXe siècle – « l’entrée de l’Europe dans la modernité » – avant d’aborder la chute d’une Europe meurtrie par la guerre et la destruction.

L’exposition met ensuite en lumière la recherche d’une vie meilleure dans une Europe de plus en plus unie.
Les visiteurs sont encouragés à réfléchir à l'Europe d'aujourd'hui, au statut et à la position de l'Union européenne et au rôle que chacun joue dans la construction de l'avenir de l'Europe.

Les visiteurs peuvent également visiter l'exposition temporaire « Fake for Real: Une histoire du faux et de la contrefaçon », à découvrir jusqu'au 30 janvier 2022.
  • Il est très facile de se rendre au Parlement européen en bus, en métro ou en train.
    Les arrêts de métro sont Maelbeek (lignes 1 et 5) et Trône (lignes 2 et 6) à 8 minutes à pied.
    L'arrêt de bus est Luxembourg (bus 12, 21, 22, 27, 34, 38, 64, 80, 95).
    L'arrêt de train est Bruxelles-Luxembourg.
    Il faut environ 20 minutes pour se rendre à pied du centre-ville au Parlement européen.
    Trois stations Villo! sont à disposition près du Parlement européen.
  • 1.5 Schuman - 2.6 Throne / Troon
  • Horaire

    30/04/2022 - 13/11/2022: * lundi: de 13:00 à 18:00 * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 09:00 à 18:00 * samedi et dimanche: de 10:00 à 18:00

Née en Europe à la fin du XIXe siècle, l’affiche illustrée reflète un monde de plus en plus marchand, puis un monde dans lequel s’opposent des idéologies politiques. Par leur taille et leur présence imposantes, les affiches ont conquis l’espace public et ont participé à modeler le paysage urbain. Les affiches sont éphémères et conçues pour un moment bien précis, mais de nombreux éléments sont recyclés et se sont inscrits dans la mémoire culturelle, si bien qu’ils trouvent encore écho aujourd’hui. De la propagande des deux guerres mondiales et de la guerre froide à l’explosion des échanges culturels, l’essor du tourisme et l’émergence de mouvements sociaux hétérogènes après la Deuxième Guerre mondiale, la sélection d’affiches issues de la collection de la Maison de l’histoire européenne témoigne d’un entrelacement complexe entre division et unité européennes. Ces affiches témoignent du développement et de la transformation de la sphère publique dans les villes européennes. Elles donnent à voir les évolutions majeures dans l’esthétique des affiches européennes au fil du temps, ainsi que les parallèles, les corrélations et les interrelations entre les affiches de différents pays.

«Les murs parlent... et vous, qu’avez-vous à dire?» entend faire découvrir aux élèves des écoles primaires les grandes dates de l’histoire européenne. La question leur sera aussi posée de la confiance à accorder à l’image présentée sur une affiche. Des clés seront données aux élèves pour analyser les images du passé. Les élèves des écoles secondaires auront la possibilité de s’informer sur l’histoire européenne au moyen d’affiches présentant les droits de l’homme, la migration, les élections européennes, les conflits, ainsi que des manifestations culturelles et sportives. https://historia-europa.ep.eu/fr/enseignants/visites-guidees-ateliers/les-murs-parlent-et-vous-quavez-vous-dire

Pour l’édition de cette année des Nocturnes des musées bruxellois, la Maison de l’histoire européenne accueille Live Magazine pour une nuit pleine d’histoires vraies. Une expérience immersive – en mots, en sons, en images – où des artistes, des photographes et des réalisateurs de films raconteront des histoires sur l’Europe. Des histoires à la fois intimes et universelles, qui ont profondément marqué ceux qui les racontent et qui sont inoubliables pour ceux qui les entendent. Le groupe musical Les Garçons animera la soirée en musique et accompagnera les visiteurs dans leur voyage immersif à travers les galeries du musée. Les narrateur et narratrices Valerio Vincenzo est photographe. En dix ans, il a parcouru 19 500 km de frontières intérieures en Europe pour sa série de photos Borderline, les frontières de la paix (publiée en Belgique par les éditions Lannoo). Cela représente 44 frontières. Pas de doute, il est convaincu que des lignes imaginaires peuvent nous dire quelque chose de vrai sur le monde dans lequel nous vivons. Dans une autre vie, Valerio portait des chaussures anglaises, des cravates de soie françaises et des costumes italiens sur mesure – c’était à l’époque où il était consultant en stratégie pour AT Kearney et Bain & Company, à Milan. Jill Coulon est documentariste. Avec Isabelle Dupuy-Chavanat, elle a passé deux ans à parcourir l’Asie en tous sens (Japon, Mongolie, Tibet, Laos, Inde) à la recherche de tissus rares et des personnes qui les ont fabriqués. Résultat de ces voyages: Au fil du monde, une série de cinq documentaires réalisés pour Arte. Elle a également tourné à Tokyo (Tu seras sumo), dans un autocar rempli de touristes chinois voyageant à travers l’Europe (Voyage en Occident), et de nouveau en Asie (Grandir – six portraits croisés pour l’association sans but lucratif Enfants du Mékong). Peut-être que tout cela remonte à son enfance: elle a déménagé 17 fois avant son 15e anniversaire. Anne Georget est réalisatrice de documentaires, spécialiste en journalisme d’investigation et en documentaires scientifiques. Un article du New York Times a changé sa vie en l’entraînant dans une suite de recherches historiques qui l’ont amenée à travailler sur un livre, une exposition et trois films: les documentaires Les recettes de Mina et Festins imaginaires ont été diffusés à la télévision et dans le cadre de festivals dans le monde entier. L’exposition «Évasions» a été inaugurée en avril 2018 au Musée international des arts modestes, à Sètes (France). Quand Anne ne fait pas des films, elle se bat en faveur des droits sur la création au sein de la société civile des auteurs multimédias en France et en Belgique, qu’elle présidait jusqu’à l’année dernière. Nombre de places limité, inscription nécessaire. Départ: 19 heures/20 heures/21 heures Visites guidées de l’exposition «Quand les murs parlent»: • 17 heures (EN, FR, NL) • 18 heures (EN, FR, NL) Spectacle en plein air Les Majoretteketet se produiront en plein air dans le Parc Léopold et feront un lien entre les musées du quartier grâce à la danse et à la musique.