Maison de l'histoire européenne

La Maison de l’histoire européenne invite ses visiteurs à voyager à travers l’histoire de l’Europe et les met au défi d’envisager son avenir, et ce dans les 24 langues officielles de l’Union européenne.

Au cœur de la Maison de l'histoire européenne, les vitrines de l’exposition permanente présentent des objets, des reconstitutions et des ressources multimédias pour transporter les visiteurs dans un récit original et axé sur les 19e et 20e siècles du continent européen.

Le musée accueille régulièrement des expositions temporaires. Ces dernières explorent par exemple la question des déchets en Europe, la désinformation ou encore les œuvres d'art en temps de guerre.
DECOUVREZ L'EXPOSITION TEMPORAIRE EN COURS SUR LE SITE INTERNET.

Enseignant-e-s et élèves

Des outils et ressources pédagogiques sont disponibles sur place et en ligne. Il existe des fiches téléchargeables pour les enseignant-e-s, des activités de classe et de groupe, ainsi que des sources historiques tels que des photographies, des témoignages écrits et des vidéos. Ces différentes ressources peuvent facilement être adaptées pour aller de pair avec les programmes scolaires.

Familles

Pour les familles avec des enfants de 6 à 10 ans, prenez un sac à dos et voyagez dans le temps à travers les différentes périodes du passé de l'Europe ! Les enfants pourront sentir, ressentir et vivre l'histoire comme jamais auparavant, grâce aux jeux de rôle dont le décor est une agence de voyage des années 1960, ou en se mettant dans la peau d'un astronaute ou encore en s'attaquant à des robots. Ces espaces familiaux sont disponibles dans les 24 langues officielles de l’Union européenne et accessibles pendant les heures d'ouverture du musée. Des activités pédagogiques supplémentaires sont organisées les mercredis, samedis et dimanches de 14h00 à 17h00. L'entrée est gratuite. Aucune réservation n'est requise.

Le musée est adapté aux familles, et est équipé d’installations pour changer les bébés et d’un accès pour les poussettes. Les parents doivent garder à l’esprit que certains aspects de l'exposition permanente ne conviennent qu'aux enfants de plus de 11 ans.
  • Il est très facile de se rendre au Parlement européen en bus, en métro ou en train.
    Les arrêts de métro sont Maelbeek (lignes 1 et 5) et Trône (lignes 2 et 6) à 8 minutes à pied.
    L'arrêt de bus est Luxembourg (bus 12, 21, 22, 27, 34, 38, 64, 80, 95).
    L'arrêt de train est Bruxelles-Luxembourg.
    Il faut environ 20 minutes pour se rendre à pied du centre-ville au Parlement européen.
    Trois stations Villo! sont à disposition près du Parlement européen.
  • 1, 5 Schuman - 2, 6 Trône / Troon

Créé dans le style d'un journal et rempli d'activités, de découverte d'objets et de leurs histoires, « L'Infiltré » est un parcours dans les galeries du musée et conçu pour que les familles se mettent dans la peau des espionnes et espions pour explorer ensemble la Maison de l'histoire européenne. Pendant le parcours, les familles sont en immersion dans le musée, découvrent des objets et, à l'aide des instructions, déchiffrent le code pour ouvrir la boîte top-secrète. Le jour du lancement, le musée inaugure également son nouveau kiosque coloré et ludique qui fera désormais office de bureau d'accueil pour les familles visitant la Maison de l'histoire européenne et de point de départ des parcours. Pour cette occasion spéciale , venez savourer des cupcakes et immortaliser un souvenir de votre visite dans le coin photo tout au long de la journée ! À partir de ce lancement, « L'Infiltré » sera disponible 7 jours sur 7 au musée. Cette activité dure environ une heure. Ce parcours se fait en autonomie et est disponible en anglais, français, néerlandais et allemand. Deux niveaux de difficulté sont proposés et sont pensés pour être suivis en parallèle. Ainsi, qu’importe le niveau des enfants de votre groupe, tout le monde peut jouer en même temps, tout en ayant un contenu adapté. Alors, passez au musée en famille, récupérez le journal « L'Infiltré » au Kiosque des Familles et commencez votre visite en tant qu'espionnes et espions de l'histoire européenne ! Aucune inscription n'est nécessaire – Présentez-vous simplement au Kiosque des Familles !

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2024, la Maison de l'histoire européenne est fière de présenter trois films européens très différents, écrits et réalisés par trois grandes dames du cinéma européen : la réalisatrice tchèque Věra Chytilová (1929-2014), la réalisatrice belge Chantal Akerman (1950-2015) et la réalisatrice française Céline Sciamma (1978), qui représentent trois générations de cinéma européen puissant et indépendant des années 1960 à aujourd'hui. Chaque film sera présenté en anglais par Wouter Hessels (RITCS & INSAS), historien du cinéma et programmateur de films, et sera suivi d'une brève discussion et de questions-réponses. L'inscription préalable est obligatoire, l'événement est gratuit. Avant la projection du film, à 18h15, nous vous encourageons à participer à une visite guidée à travers l'exposition permanente du musée, qui mettra l'accent sur les femmes et leur rôle dans l’histoire. Mercredi 13/3/2024 - 19:00 Les petites marguerites (Sedmikrásky) Par Věra Chytilová (1929-2014) Tchécoslovaquie, 1966, 76', version originale CZ, avec sous-titres EN Synopsis Deux jeunes femmes hédonistes, prénommées Marie (Ivana Karbanová et Jitka Cerhová), décident que puisque le monde est corrompu, elles le seront aussi. Elles se lancent donc dans une série de farces destructrices, au cours desquelles elles consomment et détruisent le monde qui les entoure. Réalisé par l'artiste Věra Chytilová (1929-2014), "Les petites marguerites" est la provocation la plus radicale et la plus colorée de la nouvelle vague tchécoslovaque, un appel exubérant à la rébellion qui cible directement celles et ceux qui soutiennent l'oppression autoritaire sous toutes ses formes.

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2024, la Maison de l'histoire européenne est fière de présenter trois films européens très différents, écrits et réalisés par trois grandes dames du cinéma européen : la réalisatrice tchèque Věra Chytilová (1929-2014), la réalisatrice belge Chantal Akerman (1950-2015) et la réalisatrice française Céline Sciamma (1978), qui représentent trois générations de cinéma européen puissant et indépendant des années 1960 à aujourd'hui. Chaque film sera présenté en anglais par Wouter Hessels (RITCS & INSAS), historien du cinéma et programmateur de films, et sera suivi d'une brève discussion et de questions-réponses. L'inscription préalable est obligatoire, l'événement est gratuit. Avant la projection du film, à 18h15, nous vous encourageons à participer à une visite guidée à travers l'exposition permanente du musée, qui mettra l'accent sur les femmes et leur rôle dans l’histoire. Mercredi 20/3/2024 - 19:00 La Captive, par Chantal Akerman (1950-2015) Belgique-France, 2000, 118', version originale FR, avec sous-titres EN Synopsis "La Captive" s'inspire de "La Prisonnière", le cinquième et dernier volume de "la recherche du temps perdu" de Marcel Proust. Chantal Akerman transforme cette œuvre de la littérature mondiale en une étude envoûtante du voyeurisme, du contrôle et de l'obsession sexuelle. Akerman a réalisé "Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles", qui a récemment été élu "plus grand film de tous les temps" par un sondage de Sight & Sound auprès de 1000 critiques de cinéma. Le film est centré sur la relation entre un jeune homme possessif, Simon (Stanislas Merhar), et son amante Ariane (Sylvie Testud). Avec cette intrigue foisonnante, pleine de détails hilarants et absurdes et de références au "Vertigo" d'Alfred Hitchcock, Akerman prouve une fois de plus son talent pour des sujets comme la destruction de l'amour et la nature complexe de la sexualité.

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2024, la Maison de l'histoire européenne est fière de présenter trois films européens très différents, écrits et réalisés par trois grandes dames du cinéma européen : la réalisatrice tchèque Věra Chytilová (1929-2014), la réalisatrice belge Chantal Akerman (1950-2015) et la réalisatrice française Céline Sciamma (1978), qui représentent trois générations de cinéma européen puissant et indépendant des années 1960 à aujourd'hui. Chaque film sera présenté en anglais par Wouter Hessels (RITCS & INSAS), historien du cinéma et programmateur de films, et sera suivi d'une brève discussion et de questions-réponses. L'inscription préalable est obligatoire, l'événement est gratuit. Avant la projection du film, à 18h15, nous vous encourageons à participer à une visite guidée à travers l'exposition permanente du musée, qui mettra l'accent sur les femmes et leur rôle dans l’histoire. Les inscriptions seront bientôt ouvertes ! Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour les dernières mises à jour... Mercredi 27/3/2024 - 19:00 Portrait de la jeune fille en feu, par Céline Sciamma (1978) France, 2000, 122', version originale FR, avec sous-titres EN Synopsis La réalisatrice et scénariste française Céline Sciamma, également connue pour "Tomboy", "Bande de filles" ou "Petite Maman", renverse le regard masculin pour présenter sa version féminine : un conte féministe sur le désir lesbien, le romantisme douloureux et la collaboration artistique. Le résultat est un grand thriller romantique en costumes, aux images somptueuses, avec deux actrices inoubliables : Adèle Haenel et Noémie Merlant. Sciamma a reçu le Prix du meilleur scénario et la Queer Palm à Cannes.