Musée de la Photographie

  • Attraction touristique autorisée
  • Parking voitures
  • Parking bus
    3 places
  • Paiements électroniques acceptés à la billetterie
Avis
4,4/5 (852 Avis Google)
Depuis l'aménagement de sa nouvelle aile contemporaine, le Musée de la Photographie, installé dans un ancien carmel néogothique, est aujourd'hui le plus vaste musée consacré à l'image photographique en Europe.

A travers les collections permanentes et les expositions temporaires, revivez l'aventure de la photographie depuis son invention jusqu'à la création contemporaine. Découvrez la magie de ses techniques, la variété de ses fonctions, l'originalité de son esthétique dans le Parcours Découverte.

Des activités éducatives sont organisées pour des publics de tous âges. Le musée est également doté d’une bibliothèque de consultation, d’une boutique et du Café du musée ouvert sur un parc.
  • GPS: place des Essarts, 6032. Venant de Mons ou Namur : E42, puis R3 sortie 5.
    • Venant de Bruxelles : A54, puis R9 sortie Porte de la Villette, tout droit sur 3km.
    • En train : gare de Charleroi-Sud, puis bus 70, 71, 170.
Réserver en direct

Le Musée de la Photographie à Charleroi présente l’exposition NOOR/PULSE : une idée originale qui met en exergue les projets sur le long terme, la question des crises migratoires et des conflits ainsi que les problématiques politiques et climatiques.

Un collectif de 14 photographes

Au travers d’un parcours thématique, découvrez diverses séries : 

  • Travaux individuels et collectifs se côtoient sur les murs en une large fresque de notre histoire récente. 
  • Le langage vidéo est également présent dans l’exposition. 
  • Une partie accessible en « contenu augmenté » prolonge l’expérience.

Une idée originale à découvrir jusqu'au 19 septembre. 

 

« I am not seen » aborde la question de la déshumanisation et de la dématérialisation du monde à travers un montage de vidéos de surveillance, enregistrées à différents endroits et capturées en ligne.

Le film

  • Le film recrée un monde inquiétant, inhabité, refermé sur lui-même, presque immuable et traversé par un unique personnage virtuel dont les réflexions sur l’amour, la vie et le progrès s’expriment à travers des sous-titres poétiques.
  • Nous vivons dans un monde qui enregistre tout et rien, 24h/24 et 7j/7. Le spectateur ici est peut-être la seule personne qui verra jamais ces images, lui permettant d’explorer sa propre solitude, dans un paysage auquel aucun humain ne semble appartenir.

Une immersion particulière dans le monde de l'image, à découvrir jusqu'au 19 septembre à Charleroi.