Photography Museum

  • recognised tourist attraction
  • Car park
  • Coach park
    3 parking spots
  • Maestro
Since the opening of a new wing adjoining the Carmelite convent, the Musée de la Photographie is the largest and one of the most important museums of photography in Europe.

Through permanent collections and temporary exhibitions, relive photography's adventure from its invention to contemporary creations.
Discover the magic of its techniques, the range of its functions and the original aspect of its aesthetics.

Educational activities are organised for all age brackets. The museum has also a library, a shop and the Museum Café which looks out on a park.
  • GPS: place des Essarts. From Mons or Namur: E42 Motorway then R3 exit 5
    • From Brussels: A54 Motorway then R9 exit Villette - By train: Charleroi-Sud'station, then bus 70, 71, 170
Book online

Le Musée de la Photographie de Charleroi accueille l'exposition Le Grand Atelier dédiée à l'artiste américain Joel-Peter Witkin. Déroutante, provocante... A voir du 6 février au 16 mai 2021.

Qui est Joel-Peter Witkin ?

Né en 1939 à Brooklyn, ce photographe et plasticien est célèbre pour ses images controversées mettant en exergue le morbide, l’érotique et le religieux.

Son oeuvre se distingue par l’originalité de ses sujets, les mythes qu’il recrée, ses nombreuses références et ses emprunts aux œuvres majeures de l’Histoire de l’art, de l’Antiquité à l’époque contemporaine.

Que voir à l'expo ?

L’exposition Le grand Atelier de Joel-Peter Witkin présente une sélection d’une centaine de photographies et de quelques dessins.

Vous éprouverez peut-être de la fascination, de la répulsion, voire du voyeurisme face à ces photographies qui semblent être les tableaux d’une « monstrueuse parade ». 

Des images fortes qui ne vous laisseront pas indifférent !

 

Le Musée de la Photographie à Charleroi accueille l'exposition Welcome to camp America dédiée à Debi Cornwall. Un autre regard sur Guantanamo, à voir du 6 février au 16 mai 2021.

Entre mars 2014 et janvier 2015, la photographe américaine Debi Cornwall a été autorisée à entrer dans l’enceinte de Guantanamo – Gitmo, comme le surnomment ses occupants – pour réaliser un reportage photographique.

Elle doit pour cela respecter de nombreuses règles, comme l'interdiction de photographier le visage des soldats, l'obligation de faire valider chaque jour les prises de vue...

Un résultat étonnant

La photographe a classé ses photos en trois séries distinctes :

  • Gitmo at home, Gitmo at play : l’univers carcéral et les conditions de vie des détenus vs les lieux de loisirs réservés au personnel militaire type « club Med »
  • Gitmo on sale : quelques objets souvenirs mis en vente à la boutique de la base, comme une figurine de Fidel Castro dodelinant de la tête
  • Beyond Gitmo : des anciens détenus, terroristes présumés, ayant retrouvé la liberté chez eux ou déplacés vers des pays étrangers, tous photographiés de dos

Des photographies que peu de personnes auraient imaginé !