Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

  • Paiements électroniques acceptés à la billetterie
  • 92,93 Royale
  • 1,5 Parc/Park
Avis
4,5/5 (5206 Avis Google)
Réserver
Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique vous invite à parcourir :

Le Musée Magritte : la plus grande collection au monde du célèbre surréaliste belge !

Le Musée Fin-de-Siècle avec Ensor, Khnopff, Spilliaert, et l’ambiance 1900 de Bruxelles.

Le Musée OldMasters dédié à Bruegel, Rubens, Jordaens, Hals, David, et aux chefs-d’œuvre du 15e au 18e siècle.

Le Musée Modern présente une sélection des incontournables des 20e et 21e siècles (suivant le choix des curateurs).
  • Train : Gare centrale • Métro : lignes 1 – 5 (station Parc ou Gare centrale) • Tram : lignes 92 – 94 (arrêt Royale) • Bus : lignes 27 – 38 – 71 – 95 (arrêt Royale) & lignes 29 – 63 – 65 – 66 (arrêt Parc ou Gare centrale) • Parkings Albertine (Rue des Sols & Place de la Justice) - Parking 2 Portes (Rue de Namur & Boulevard de Waterloo) - Parking Poelaert (Place Poelaert).
  • 1,5 Parc/Park
  • 92,93 Royale
  • Horaire

    02/10/2020 - 01/08/2021: * lundi: fermé * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 10:00 à 17:00 * samedi et dimanche: de 11:00 à 18:00

Purification, une double projection réalisée pour la mise en scène par Peter Sellars de l’opéra de Wagner Tristan et Isolde en 2005, offre une parfaite synthèse de tous ces éléments. Avec des gestes ralentis à l’extrême, un couple se livre à un rituel de purification, qui évoque une renaissance. Ainsi que le décrivait l’artiste : « Depuis le début, je n'essaie pas de créer des images en moi, mais de trouver l'origine des choses, des gens, des situations. J'ai donc commencé à écrire ce que j'avais en tête sur un morceau de papier, et là c'est devenu très simple d'avancer. Je me suis plongé de plus en plus profondément dans le livret, et c'est de là que sont venues toutes ces images.» Avec le soutien de blackflag

  • Horaire

    01/04/2021 - 01/08/2021: * lundi: fermé * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 10:00 à 17:00 * samedi et dimanche: de 11:00 à 18:00

  • Prix

    Normal: 15,00 € - Enfants: 0,00 € - Jeunes: 5,00 € - Senior: 10,00 € - Demandeurs d'emploi: 5,00 €

« Carta Canta » présente une sélection d’œuvres sur papier d’Alechinsky puisée dans les quelques 270 œuvres entrées par donation dans les collections des Musées royaux, ainsi que de nouvelles donations exceptionnelles, mettant à l’honneur cette figure de proue du mouvement CoBrA. Plus de 150 dessins, aquarelles, eaux-fortes, lithographies, peintures vous invitent au rêve et au voyage, dans l’infini de l’imaginaire. L’exposition démontre comment l’exploration imaginaire portée par un sens aigu de l’expérimentation technique a jeté les bases d’une pratique qui fait de l’acte de dessiner – et donc du dessin – le cœur d'une création riche et multiforme, tout en offrant un regard transversal permettant d’établir des liens entre l’artiste et la collection des MRBAB, d’Ensor à Magritte. Aujourd’hui encore, Pierre Alechinsky, pionnier du groupe d'avant-garde CoBrA et lauréat du Praemium Imperiale (2018), continue, du haut de ses 93 printemps, de faire « chanter » non seulement le papier, mais l’ensemble du Musée.

  • Horaire

    01/04/2021 - 01/08/2021: * lundi: fermé * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 10:00 à 17:00 * samedi et dimanche: de 11:00 à 18:00

  • Prix

    Normal: 15,00 € - Enfants: 0,00 € - Jeunes: 5,00 € - Senior: 10,00 € - Demandeurs d'emploi: 5,00 € - museumpassmusées: 15,00 €

Véritable fenêtre sur la spiritualité, l’art aborigène raconte l’histoire de la création du monde – appelée le « Temps du Rêve* » – et le lien originel entre les humains et la terre. Les nombreux motifs (pointillés, spirales, zigzags, hachures…) sont transmis de génération en génération par initiation entre les membres d’une même communauté et recèlent des secrets séculaires en même temps qu’une cartographie de leur territoire. Cet art ancestral et hautement symbolique était à l’origine caché : tracé à même le sable, puis effacé, ou appliqué sur la roche, dans des sites interdits aux profanes. Mais, au début des années 1970, dans le contexte de combat pour la reconnaissance de l’identité aborigène, la communauté de la région de Papunya Tula a traduit en peinture ses pratiques culturelles et ses savoirs symboliques. À l’aide de procédés non-traditionnels empruntés à l’Occident (acrylique, pinceaux, brosses, carton puis toile), les indigènes d’Australie ont trouvé le moyen d’exprimer une modernité porteuse de leurs combats culturels, politiques, sociaux et économiques. Vibrante et colorée, l’exposition « Aboriginalités » a été élaborée à partir d’une sélection de la collection de Marie Philippson, passionnée par la culture moderne et par l’art aborigène depuis plus de 20 ans. L’exposition présente plus de 150 peintures et objets qui reflètent l’extraordinaire inventivité formelle des artistes aborigènes. Dans des « bulles d’intersection », une dizaine d’œuvres de la collection d’art moderne des MRBAB viennent faire écho aux sujets abordés par ces artistes du « Temps du Rêve », interrogeant notre rapport au visible et à l’invisible. (*Dreamtime comme traduction de Tjukurrtjana)

  • Horaire

    22/04/2021 - 01/08/2021: * lundi: fermé * mardi, mercredi, jeudi et vendredi: de 10:00 à 17:00 * samedi et dimanche: de 11:00 à 18:00

  • Prix

    Article 27: 1,25 €

Les MRBAB accueillent la nouvelle exposition de Thomas Houseago, un artiste originaire de Grande-Bretagne et dont les œuvres récentes expriment pleinement le pouvoir transcendantal, émotif et réparateur de la nature. Comprenant des peintures de grand format, des dessins et des journaux jamais exposés auparavant, les œuvres occuperont les deux premiers étages des espaces d’exposition du musée.