Autoworld

Rezensionen
4,5/5 (5297 Google Rezensionen)
Reservieren
Das Museum Autoworld ist in den Hallen des Jubelparks untergebracht, einem der Prunkstücke unseres architektonischen Erbes im Herzen von Brüssel.

Autoworld besitzt mit mehr als 250 Fahrzeugen eine der größten Sammlungen dieser Art in Europa und führt den Besucher so auf die Spuren der Geschichte des Automobils.
  • Mit dem Zug: Bahnhof Merode oder Brüssel-Schuman.
    U-Bahn: Merode oder Schuman Linie 1 & 5.
    Straßenbahn: Merode Linie 81 - 83.
  • 1,5 Merode
  • Öffnungszeiten

    04/06/2021 - 29/08/2021: * lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche: de 10:00 à 18:00

  • Preis

    Normal: 12,00 € - Enfants: 5,00 € - Jeunes: 9,00 € - Senior: 10,00 €

Icône parmi les icônes, la Jaguar E-type fait partie des rêves de tous les fans de voitures de sport. Elle souffle ses 60 bougies cet été à Autoworld-Brussels. Une quinzaine d’exemplaires, dont plusieurs sportives, seront exposés, rejoints de la mi-juillet à la mi-août - si tout se déroule comme il se doit - par une Jaguar F-TYPE Heritage 60 Edition, spécialement construite - en seulement 60 exemplaires - pour marquer cet anniversaire. La E-type, « la plus belle voiture jamais dessinée » Pour être présenté au Salon de l’Automobile de Genève en 1961, le prototype 77RW fabriqué à la main, a été conduit à Genève au cours d’une spectaculaire course nocturne de 17 heures par le légendaire Norman Dewis, alors ingénieur de test et développement de Jaguar. Cette 77RW est actuellement la plus ancienne E-type qui existe encore. Jamais auparavant, et peut-être même jamais depuis lors, une voiture n'a engendré de tels sentiments de passion, de plaisir et de fierté britannique ! A l’époque, la E-type était une Jaguar au-moins aussi rapide et aussi belle qu’une Ferrari, mais qui coûtait trois fois moins cher. Comme la Porsche 911, c’est la voiture que chaque designer automobile possède… ou rêve de posséder. Son 6 cylindres est plus excité qu’un ado, sa position de conduite est fantastique et même Enzo Ferrari disait que c’était la plus belle voiture jamais dessinée. Son rôle historique est indiscutable et sa carrière en course est exceptionnelle. La E-type a été développée à bien des égards à partir de la D-Type de course à succès de Jaguar qui avait remporté trois fois la course au Mans de 1955 à 1957. Initialement conçue comme une voiture de course, la E-type a finalement émergé comme une sportive de route et une voiture de Grand Tourisme, bien que de nombreuses E-types se distinguent également en course automobile. On doit son style au travail de l'aérodynamicien Malcolm Sayer. À l'origine, la E-type était disponible soit en version biplace ouverte, soit en coupé à tête fixe fastback. Les deux voitures partageaient la même structure de base, une monocoque avec un sous-châssis avant. Elles étaient propulsées par une version de 3,8 litres du moteur éprouvé Jaguar XK, développant 265 ch. Au cours des années, les performances n’ont cessé de s’améliorer. Le look de la E-type était sensationnel et il est rapidement devenu un symbole des années ‘60. Grâce à sa combinaison imbattable prix/performances, offrant une vitesse de pointe de près de 241 km/h pour un peu plus de 2000 £, la voiture a connu un succès instantané, en particulier sur le marché américain.

  • Öffnungszeiten

    01/07/2021 - 15/08/2021: * lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche: de 10:00 à 18:00

  • Preis

    Normal: 12,00 € - Enfants: 5,00 € - Senior: 10,00 € - Jeunes: 9,00 €

Elle est synonyme de liberté, de joie de vivre, de jeunesse, de légèreté, d’aventure, d’indépendance… Elle se faufile partout en ville et permet de savourer les plaisirs de l’air libre. Bien plus qu’un objet, la Vespa est une image ! Ce jeune scooter de 75 ans, fait encore et toujours rêver ados et adultes. Dans tous les pays du monde ! Rien qu’en Belgique, plus de 5.000 vespistes sont affiliés à une soixantaine de clubs officiels ! La Belgique se situe ainsi en deuxième position après l’Italie et devant l’Allemagne en nombre de membres. Rendue célèbre grâce aux films « Vacances Romaines » (1953) ou encore « La Dolce Vita » (1960) dont elle est devenue l’emblème, la Vespa connaît toujours aujourd’hui un succès incontestable ! Il est d’ailleurs amusant de noter que près d’un million de Vespa furent vendues dans le monde suite à la sortie du film « Vacances Romaines » en 1953. Breveté en avril 1946, il y a 75 ans, par la société Piaggio & C°, ce scooter doit son nom à sa forme si particulière, sa taille fine, ses capots arrière galbés et son bruit caractéristique qui ressemble à celui d’un insecte (Vespa signifie « guêpe » en italien). C’est Enrico Piaggio lui-même qui l’aurait surnommée ainsi en découvrant le prototype. 75 Vespa racontent 75 ans d’histoire Pour fêter ce 75ème anniversaire, Autoworld expose quelque 75 spécimens de toutes les époques et de tous les modèles. Avec un tel florilège, des plus représentatives aux modèles peu connus ou très recherchés des collectionneurs, cette exposition estivale emportera le visiteur au cœur de la « Dolce Vita » italienne en retraçant l’histoire du célèbre scooter. L’exposition présentera des engins de 1947 à 2021 sur les thèmes des Vespa montées principalement dans les usines belges (MISA à Jette), françaises (à Forchambault), allemandes (chez Hoffmann à Lindorf), anglaises (par Douglas à Bristol), espagnoles (à Madrid), américaines et, bien entendu, dans l’antre du fondateur italien Piaggio ! Seront exposées, les toutes premières jusqu’aux Vespa actuelles, en passant, entre autres, par la MP6, les très prisés « faro basso », les premiers side-cars, les triporteurs APE et TriVespa, une 150 GS « Vespone » qui fut la plus puissante des Vespa durant 17 ans, ainsi qu’une Vespa de rallye, une ACMA Vespa TAP 150cc militaire, un modèle « U » comme « Utilitaire » (la moins chère des Vespa à l’époque qui est devenue, de nos jours, une des plus chères et la plus recherchées !), mais aussi une 946 de 125cc développée en 2013 en hommage au premier modèle et celle réalisée cette année pour les 75 ans de la marque… Sans oublier, e-mobilité oblige, qu’une Vespa électrique actuelle sera également de la partie… Enfin, on trouvera également un certain nombre de “barn finds” (ces engins “sortis de grange”) dans leur état d’origine non restaurée, en plus de quelques “rats”, à l’exemple des “rat cars”, arborant leurs bosses, griffes et rouille Cette exposition exceptionnelle est rendue possible grâce au dynamisme de Mario Catapano qui a réussi à mobiliser et à convaincre de très nombreux collectionneurs à prêter leurs petits bijoux. Le dimanche 4 juillet, vers 14h, Autoworld accueillera les quelques 120 à 150 Vespa du rallye anniversaire et les vespistes venus des quatre coins du pays avec leurs merveilleuses machines. Ils formeront, sur l’Esplanade devant le musée, le chiffre « 75 ». Un clin d’œil qui sera, peut-être, vu du ciel par Enrico Piaggio.